Rechercher
  • Gabthinker

L’art de prendre des décisions

Mis à jour : avr. 18

Nous sommes amenés à prendre des décisions depuis nos premiers jours de conscience. Toute décision que l’on prend suppose d’abord une pensée génératrice de l’action ou inaction qui en découle.


Afin de poser des actes qui participent à notre épanouissement physique, intellectuel, émotionnel, physiologique, il est nécessaire pour nous de développer un système de pensée adapté.


« Le modèle le plus élémentaire de pensée et de comportement dans votre vie représente les décisions les plus élémentaires que vous avez prises ».

Cela signifie que la façon dont vous vivez ou pensez aujourd’hui est largement influencée par les grandes décisions que vous avez prises auparavant.


Une grande décision est une décision qui aura un impact direct et permanent sur le long terme dans votre vie tel que la filière que vous poursuivrez à l’université, les amis et partenaires que vous choisirez, etc.


Avant de se lancer dans les méthodes à utiliser pour améliorer vos pensées, vous devez d’abord faire une rétrospection sur les décisions que vous avez prises concernant les aspects les plus importants de votre vie. Si vous pouvez analyser les éléments de pensées qui vous ont conduit à prendre certaines décisions dans le passé, vous aurez plus de facilité à décider des éléments à prendre pour vos pensées futures.


Faites un petit exercice tout simple. Sur une feuille blanche notez, après réflexion, une importante décision que vous avez prise. Notez ensuite les conséquences de cette décision sur votre vie puis notez les éléments que vous auriez pu changer pour éviter de telles conséquences. Appliquez ensuite ces éléments pour éviter de commettre les mêmes erreurs dans le futur.


Êtes-vous satisfait de la façon dont vous vivez votre vie aujourd’hui ?


Si vous l’êtes totalement, cela signifie que vous avez pris de bonnes décisions dans votre vie.


​Si vous l’êtes partiellement, vous devez donc vous focaliser sur les éléments qui vous empêchent d’être pleinement satisfait.


Je ne vais pas ici vous dire ce que vous devez faire pour ‘être heureux’ et satisfait de vous. Je vais plutôt vous donner les moyens de développer votre esprit critique, ce qui vous poussera à prendre de meilleures décisions dans votre vie. Le choix de faire le premier pas, et donc de prendre ou non ces décisions vous revient entièrement.


Certaines personnes ont du mal à prendre de grandes décisions dans leur vie pour deux raisons principales :


  • La peur : de l’inconnu, de se retrouver seul, de ne pas être capable de gérer une situation ;


  • Le déni.


On le voit dans la vie de tous les jours, des couples qui refusent de se séparer malgré leurs problèmes sous prétexte qu’ils « s’aiment ». Je ne dis pas qu’il faut se séparer à la moindre dispute mais lorsque cela devient récurent, c’est souvent un signe que quelque chose ne va plus.


Se forcer à aller tous les jours à un boulot que l’on n’apprécie pas. Je ne suis pas un partisan de l’idéologie « quitte ton boulot, suis ta passion et deviens entrepreneur ! ». Je ne le recommanderai à personne. Par contre si votre boulot vous épuise, autant physiquement que mentalement, et que vous êtes sûr de pouvoir en trouver un autre rapidement, alors quittez-le.


On peut diviser la pensée critique en différents éléments théoriques. Il est important de comprendre ces éléments pour développer votre raisonnement et prendre de meilleures décisions. Ce système s’applique généralement aux grandes décisions.


Problème : Quel est le problème qui vous amène à devoir prendre une décision ?


But : Si vous devez prendre une décision importante dans votre vie vous devez établir votre objectif en la prenant.


Données : Il est important de réunir toutes les informations que vous avez concernant le problème. Prenez en compte tous les éléments pouvant affecter votre objectif. Vos expériences dans une situation similaire, vos observations, etc.


Concept : Contrairement à l’élément précédent, vous prendrez ici les données plus générales sur le problème. Recherchez des arguments contraires et analysez-les.


Assomptions : Vous devez ici déterminer les éléments que vous prenez pour acquis. Quels sont vos préjugés ? Tout cela peut influencer votre habilité à prendre des décisions logiques et raisonnables.


Point de vue : Quelle est votre opinion sur le problème ? Vous devez pouvoir déterminer votre perspective face à cette situation.


Interprétation : Vous devez faire attention à la façon dont vous interprétez ce problème afin de ne pas prendre de mauvaises décisions. Car c’est sur cette base que vous conclurez votre analyse critique.


Visitez criticalthinking.org pour de plus amples informations sur le sujet.

5 vues

© 2016 - 2020 Gabthinker