Rechercher
  • Gabthinker

Démocratie etc

Mis à jour : avr. 18



Le système démocratique en Afrique Subsaharienne, bien que calqué sur le modèle occidental, ne présente pas de similitudes avec ce dernier. Rongées par la corruption, le népotisme et la violence, nos « démocraties » africaines manquent cruellement de vision.


Sur le plan politique, social et économique, une ligne distincte s’est créée dans les démocraties européennes. Une polarisation née de divergences idéologiques. On a par exemple ceux que l’on réfère souvent comme la ‘gauche’ : les démocrates, les socialistes, les libéraux ou les progressistes contre la ‘droite’ : les conservateurs, les républicains.


Les différences de pensées ne se limitent bien évidemment pas à ces deux-là mais naviguent sur une ligne entre leurs extrêmes.


Je disais en introduction que nos politiciens ont calqué le modèle occidental de démocratie, ce qui ne se reflète pas nécessairement dans la réalité. L’on peut observer dans les noms choisi par de nombreux partis politiques l’opposition des deux idéologies précitées. Un exemple fictif : « Parti Libéral Conservateur ».


Certains diront qu’il ne s’agit là que de mots et qu’ils ne portent donc aucunement atteinte au message. Pour moi, cela démontre un mal beaucoup plus profond qu’un simple problème de sémantique.


Le système démocratique occidental a clairement montré ses limites. La majorité dite silencieuse ne se retrouvant jamais dans les différents programmes proposés. Qu’en est-il de celle en Afrique ?


Étant (nous pays africains) des pays en développement, l’objectif immédiat est de rattraper notre retard économique et technologique.


Pour se faire, quel système social mettre en place ? Un avec assurance maladie et autres prestations sociales pour tous et donc une plus grande contribution sociale ou un système privatif mais moins d’impôts sociaux ?


Doit-on s’ouvrir culturellement au monde ou plutôt se renfermer comme les pays asiatiques ? Et sur la question de l’Interruption Volontaire de Grossesse, du droit des homosexuels et autres minorités ? Quelle approche doit-on prendre ?


Sur le plan économique, allons-nous embrasser un capitalisme pur et dur et un libéralisme économique total ou un système plus régulé par l’État ?


Je sais que beaucoup de ces questions ne sont pas à l’ordre du jour dans le contexte socio-économique de nos pays. Priorité au développement, accès à l’eau, l’électricité, la santé, le logement et l’éducation. Mais mêmes ces problèmes plus importants ont besoin d’une vision.


On ne peut pas, et encore faut-il que les élections ne soient pas truquées, avoir un gouvernement qui lance des projets à tout va sous prétexte qu’il faut se développer rapidement et avoir le suivant qui vient promettre les mêmes choses et lancer d’autres projets plus farfelus.


Cela demande donc d’avoir un plan viable sur le long terme, ajustable mais surtout robuste.


Un plan dans lequel la majorité peut se reconnaître. Un plan qui englobe la plupart des préoccupations des populations et prenne en compte leurs aspirations.


Un plan qui définisse une nouvelle démocratie.

© 2016 - 2020 Gabthinker