Rechercher
  • Gabthinker

Asatte no Houkou

Mis à jour : avr. 26


Asatte no Houkou s’inspire du manga du même nom par J-ta Yamada qui en est l’auteur et le dessinateur. Yamada sensei a aussi dessiné le manga Ousama Gamu - Kigen et Soukai no Eve. J’ai suivi l’anime d’Ousama Game qui est pas mal du tout.


Asatte no Houko est au format standard,12 épisodes de 24 minutes. C’est un slice of life avec beaucoup de drama. Il est sorti en 2006 et a été réalisé par JC staff. C’est eux qui ont fait Shokugeki No soma, Prison School et plus récemment la Saison 2 de One Punch Man.


*SPOILER*


L’histoire tourne autour de 2 jeunes filles. Karada Iokawa qui s’apprête à faire sa rentrée au collège et Shouko Nogami, qui elle est plus âgée et qui vient juste de finir ses études à l’étranger. Il se trouve que Shouko est l’ex-petite amie du grand frère de Karada et vivait avec lui aux États-Unis. Quand au frère, il sert pas à grand chose, il est juste là comme lien entre les 2 filles. L'histoire se focalise principalement sur la relation entre les filles.


Dès le 1er épisode on nous donne une bonne idée du profil psychologique des personnages. Ni Shouko ni Karada ne se sentent à l’aise dans leurs corps. L’une souhaite devenir plus grande, parce qu'elle est plus petite de taille que la moyenne et est, par conséquent, considérée comme une gamine par son grand frère et tout le monde autour d'elle. Elle a donc développé un certain complexe à cet égard. L’autre, qui n’est pas satisfaite de la tournure qu’a pris sa vie veut replonger dans l’innocence de son enfance. À une époque où elle était libre de se tromper, de faire des bêtises, de n’avoir aucune contrainte, d’être libre.


Le destin va leur apprendre à sa manière à apprécier et à chérir ce qu’elles ont déjà. Leurs voeux respectifs vont être exaucés et l’espace d’un été, elles se rendront compte des avantages mais surtout des inconvénients qui viennent avec.


Il y a une séquence vraiment magnifique dans le 1er épisode où on montre des flashbacks des funérailles des parents de Karada et son grand frère, puis leur vie après. L’ost en fond sonore vient y ajouter plus de tristesse. Surtout quand tu vois que Karada dès son plus jeune âge a été obligée de gagner en maturité. C’est la seule façon qu’elle avait de gérer la situation. De plus, elle se sent responsable d’avoir empêché son grand frère de poursuivre ses études vu qu’il est rentré au Japon pour s’occuper d’elle immédiatement après la mort de leurs parents. Elle voulait vite grandir parce qu'elle se sentait mal pour lui. Elle avait l'impression d'être un fardeau, un obstacle à son épanouissement personnel.


Elles vont difficilement accepter leur situation et vont longtemps rester dans le déni. Mais vu qu'elles ont été toutes les deux affectées, elles vont apprendre à coopérer. Shouko est plutôt calme et mature du fait de son expérience dans la vie, ce qui l’empêche de vraiment exprimer ce qu’elle ressent. Et Karada, plus jeune se laisse facilement manipuler par ses émotions et exprime tout ce qui lui passe par la tête. Je trouve que l’anime explore bien la dynamique entre les deux, elles ne vont pas toujours s’entendre mais petit à petit elles vont développer une belle amitié.


Cet anime est une ode à l'acceptation de soi. On ne choisit pas le corps dans lequel on naît, on ne choisit pas non plus les circonstances qui nous affectent. Même si l’on a l’impression que l’herbe est toujours plus verte en face, et elle l’est peut-être qui sait, mais pour pouvoir espérer un jour le découvrir ça passe par l'acceptation de soi. On se rend compte que l’âge ne fait pas toujours la maturité. L’anime explore la question en montrant qu’avoir plus d’expérience reste quand même un élément important dans le développement d’un individu. Garder son âme d’enfant tout en gérant les situations de la vie comme un adulte.


L’arc de développement émotionnel des personnages est assez prononcé. Karada qui était une personne plutôt désintéressée et qui faisait tout pour les autres apprend à se focaliser sur elle même et ses propres désirs. 


Shouko, qui a l’opposé, débute en étant égoïste et limite hautaine apprend à prendre plus en compte les sentiments des autres. Elle réajuste sa façon de parler et adopte une attitude plus ouverte ce qui lui permettra de former sa toute première amitié sincère.


C’est une tonalité triste du début à la fin, c’est vraiment le genre d’anime que j’aime. Des images de nature, de vide, où tu en viens à te demander ta place dans l’univers et philosopher sur des questions existentielles. Les couleurs sont belles et vives, par contre le chara design est pas fameux, c’est 2006 quoi.


Il y a une intrigue qui n’a pas été résolue. Quel pouvoir leur a permis de se transformer et pourquoi au dernier épisode elles sont redevenues normales ? Mystère mystère.


Score : 7/10

Catégorie : Anime

Nbe d'épisodes :12

Studio : J.C.Staff

Artiste : Yamada J-ta

Saison : Automne 2006


0 vue

© 2016 - 2020 Gabthinker